Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles récents

COMPRENDRE LA BIBLE 3 - LE FILS PRODIGUE

24 Mai 2016 , Rédigé par CODEF246 Publié dans #MYTHES ET RELIGION VIDEOS

DIEU EST-IL TOUT PUISSANT ?

La parabole du fils prodigue est la plus connue et la plus commentée de l'évangile. Elle est riche d'enseignements et nous aide à comprendre et à vivre.

- Ce jeune homme riche demande à son père la part de son héritage et quitte le domicile pour aller vivre sa vie. Après avoir gaspillé ses biens il se retrouve sans rien et envie la nourriture que mangent les pourceaux qu'il garde. Pourtant il rentre en lui-même et songe à la maison de son père où les ouvriers ne manquent de rien. Il décide alors de revenir et de demander à son père de le consédérer comme un employé.

C'est par intérêt qu'il agit.

Son père le voit de loin et l'accueille à bras ouverts alors que son fils aîné le lui reproche.

C'est parce qu'il s'est repenti qu'il peut retrouver la joie et le pardon.

- Le père a accédé à la demande de ce fils cadet. Le texte ne parle pas de sa souffrance, de ses démarches peut-être pour le suivre. Il l'a laissé libre de ses choix. On a souvent comparé son attitude à celle de Dieu. Il n'a pas opposé de refus. Il aurait pu manifester son autorité et refuser la demande de ce fils trop gâté. C'est un père humain qui attend et espère.

- Le fils aîné quant à lui a servi ce père et regrette de n'avoir jamais pu se réjouir avec ses amis. Il est aigri et malheureux et ne comprend pas l'attitude bienveillante de son père envers celui qui l'a lésé.

Certes, on peut voir dans les deux fils la figure du chrétien et celle du juif conservateur mais cette parabole nous aide à comprendre l'attitude de Dieu et l'image que l'on s'en fait. Il n'est pas tout puissant. Il ne condamne pas. Même s'il souffre il ne peut qu'attendre.

Cette parabole est aussi un exemple pour les parents à accepter l'attitude des enfants. On ne peut les contraindre. Si celui qui est parti refuse de rentrer en lui-même et de se repentir il n'y aura pas de réconciliation. C'est pourquoi le Christ nous enseigne à prier pour être délivré du mal. C'est la 6e demande du Notre Père.

La Bible nous offre quantité de situations qui nous interpellent et nous touchent. C'est un véritable kaléidoscope que nous devons déchiffrer. Ce sont des histoires parfois brèves alors que nous vivons et que nous souffrons parfois de longues années. Elle nous dévoile une image de Dieu bien éloignée de celle que nous imaginions.

Nous pouvons nous-aussi souffrir du départ d'un enfant. Nous comprenons alors que Dieu souffre aussi et qu'il n'est pas tout puissant. Il nous laisse libre d'agir et de choisir la voie qu'il n'a pas conseillée pour vivre. Il nous a dit en effet :

j'ai mis devant toi la vie est la mort et je te dis 

CHOISIS LA VIE

Dt 11/26

Cependant si nous nous repentons il sera là pour nous accueillir. Il nous appartient de le vouloir. Il ne peut le faire à notre place.

 

Lire la suite

LES JEUNES APRES LES ATTENTATS

18 Mai 2016 , Rédigé par CODEF246 Publié dans #SANTE ECONOMIE POLITIQUE EDUCATION

Après les actes terroristes du 13 novembre 2015 des lycéens ont pu exprimer leur émotion grâce à l'option théâtre de leur lycée.

La joie, la musique au Bataclan a cédé devant l'horreur et la tragédie.

Les jeunes soudain ont pris conscience de la fragilité de la vie et de la mort. La mort qui revient lancinante au cours du spectacle intitulé "Vendredi 13". Ils se croyaient invulnérables et les voilà frappés de plein fouet. Ils s'interrogent à travers des textes divers contemporains de Don Duyns, Ronan Chéneau, Catherine Anne, Edward Bond, Michel Azama, Svetlana Alexievitch ou Wajdi Mouawad.

Ils ont choisi des chansons du groupe Noir Désir et de Bertrand Cantat, ce qui m'a étonnée.

Ils auraient pu eux-mêmes écrire leurs textes et aller plus loin. Que pouvons-nous faire ? Qui est responsable ? Quel avenir voulons-nous ? Comment ne pas abandonner les déshérités ?

Je crois que la société a changé et que nous entrons dans une nouvelle ère. La transition est difficile et nous laisse perplexe. Il faut aller vers le nouveau avec confiance et joie, balayer le passé comme dit Edith Piaf, construire autrement. Mais comment abandonner sans regret les oripeaux qui ont fait le bonheur des puissants ? Nous avons fait des erreurs au cours des siècles, nous devons les corriger. La civilisation occidentale a apporté le progrès mais a détruit la nature et a laissé quantité de pauvres sur la route. Elle n'est pas le seul modèle au monde. Pierre Rahbi propose aussi un exemple. Quant à moi je viens de lire aux enfants "Le lotus Bleu" avec Tintin qui évoque aussi le racisme et le terrorrisme.

Ces jeunes qui feront certainement partie peut-être des élites de la société le souhaitent-ils ou n'ont-ils fait qu'un exercice de style un peu snobinard ?

 

Lire la suite

SANTE - LE DIABETE suite

16 Mai 2016 , Rédigé par CODEF246 Publié dans #SANTE ECONOMIE POLITIQUE EDUCATION

SANTE - LE DIABETE suite
SANTE - LE DIABETE suite

 

En triant des papiers, j'ai retrouvé une revue de la Mutuelle MGEN de 2013 qui parle du diabète.

Je déplore en général que les articles soient tous faits en faveur de la médecine hallopathique . Il n'y a jamais de solutions alternatives mais ici j'ai trouvé la réflexion du professeurJean-Jacques Altman intéressante qui corrobore mon précédent article. 

Je vous la soumets.

Pourquoi les médecins prescrivent-ils toujours avant de demander aux patients de faire un régime ?

Lire la suite

SANTE - LA RESPONSABILITE DES LABORATOIRES

13 Mai 2016 , Rédigé par CODEF246 Publié dans #SANTE ECONOMIE POLITIQUE EDUCATION

On connaît l'affaire Servier et le doute qui s'est insinué chez les malades et le rôle important d'Irène Frachon.

Je m'insurge aujourd'hui contre le fait d'ajouter du sucre dans les ingrédients des médicaments. C'est simplement scandaleux !

Les laboratoires n'ont-ils pas intérêt à utiliser des glucides dans leurs médicaments ? Cela provoque d'autres maladies telles que le diabète, le surpoids, et conduit à prendre d'autres médicaments.

Ainsi le médicament CANDESARTAN prescrit pour faire baisser la tension est prescrit pour les diabétiques alors que celui-ci contient du lactose mais mon médecin traitant m'assure que le lactose n'est pas un glucide ! Veut-on nous faire avaler n'importe quoi au nom du profit ? On sait aujourd'hui, grâce aux journalistes d'investigation, que les médecins sont très dépendants des laboratoires qui leur offrent quantité de cadeaux et de voyages. Pourquoi ne pas signaler dans les salles d'attente leur indépendance vis-à-vis d'eux ? Cela clarifierait les relations et instaurerait plus de confiance.

Il suffit de faire un régime sans sucre ajouté, de se passer d'aliments industrialisés, d'alcool, de viennoiseries et de chocolat, de manger beaucoup de légumes et de salade, de faire un peu de marche pour voir ses taux revenir dans une tranche normale ou de supprimer le sel pour éviter une augmentation de sa tension artérielle.

Les ordonnances sont rédigées pour une durée maximale de 6 mois, ce qui oblige les patients à consulter très souvent.

Le médecin traitant et le cardiologue, puis le pharmacien, ayant refusé de prescrire un autre médicament alors qu'il en existe plus de 7 familles, je refuse le traitement pour le moment. Je verrai ultérieurement si la situation évolue dans un sens ou dans l'autre.

J'ai râlé de la même façon lorsque j'ai dû prendre un antibiotique pour un problème dentaire. Il est possible que l'augmentation du taux glycémique ne provienne pas du lactose mais dans le doute je préfère m'abstenir.problème dentaire mais le pharmacien m'en a alors donné un autre.

Grâce aux outils modernes d'information, il est possible de réagir et d'alerter. Chacun est responsable et devra rendre des comptes. La recherche du profit ne doit pas être un but. Quand j'étais jeune, je pensais que les adultes étaient des gens dignes et vertueux. Mon point de vue a hélas bien changé et je crois qu'il faut faire de l'éducation très tôt, ce qui n'est plus le cas.

Lire la suite

LOI EL KHOMRI

11 Mai 2016 , Rédigé par CODEF246 Publié dans #SANTE ECONOMIE POLITIQUE EDUCATION

Ce n'était pas la peine de prendre le contre-pied de Nicolas Sarkozy pour faire la même chose.

La prise de pouvoir de François Hollande a d'ailleurs été révélatrice et il n'a pas arrêté de critiquer son prédécesseur au début de son mandat.

Il a été fortement critique et il n'est remonté dans les sondages qu'après l'arrivée de son ancienne compagne Ségolène Royal.

- La loi sur le mariage pour tous est passée sans tenir compte des mouvements de contestation,

- La loi Macron a été adoptée par le 49-3,

- La loi El Khomeri va également passer avec le 49-4 malgré les oppositions des jeunes dans la rue. Notre droit du travail a été acquis de haute lutte et semble remis en question.

Pourquoi Myriam El Khomri a-t-elle clamé à la TV le refus du 49-3 puisque celui-ci est finalement utilisé ?

Nous prend-t-on pour des idiots ? 

Et pourquoi donc élire des députés qui ne votent pas.

- Quant à la loi sur l'euthanasie elle n'a fait qu'exoner les médecins,

- Il n'y a pas eu de loi sur les étrangers.

Le programme de François Hollande n'a pas été respecté. Il n'a pas été élu pour cette politique .Il y a un fossé entre les paroles et les actes.

Emmanuel Macron paraît plus intelligent, plus habile, plus simple, plus droit, et apte à fédérer les Français. Il agace le gouvernement, c'est pourquoi il doit avancer.

Il est tant de changer la constitution et de passer à une forme de gestion moderne et efficace. Les outils informatiques nous le permettent.

 

Lire la suite

COMPRENDRE LA BIBLE - NOTRE PERE 6e demande

9 Mai 2016 , Rédigé par CODEF246 Publié dans #MYTHES ET RELIGION VIDEOS

NE NE SOUMETS PAS A LA TENTATION

MAIS DELIVRE NOUS DU MAL

Mat 6/13

 

J'ai déjà parlé de cette formule en mai 2014 sous le titre NOTRE PERE MODIFIE.

Ici encore le terme grec eimeuwu signifie entrer, pénétrer. Il semble donc que la traduction  soit défectueuse. Il faudrait bien dire Ne nous laisse pas entrer dans la tentation.

Pourquoi donc la décision du pape n'a-t-elle pas été respectée ?

Le mal est un ennemi qui rôde autour de nous et qui veut nous lier.

Ce n'est pas Dieu qui nous tente. Ne permets pas que nous nous fassions esclaves de nos penchants, de notre désir de puissance. Nous sommes tentés par la facilité, le travail facile, l'argent, le sexe ou la drogue. Ce sont nos maîtres et nous ne nous contrôlons plus. Cette séduction du monde nous attire et nous trompe. Nous ne réalisons pas que nous faisons fausse route, que nous nous égarons. Jésus n'a-t-il pas été tenté" par le pouvoir ? Il y a pourtant renoncé.

Nous ne pouvons nous en débarrasser tout seuls par nos propres moyens et Jésus nous demande de nous adresser au Père. Il faut le vouloir. Nous avons une démarche à faire. Il faut le demander faute de quoi le mal nous tiendra dans ses griffes.

 

Lire la suite

COMPRENDRE LA BIBLE - NOTRE PERE 5e demande

8 Mai 2016 , Rédigé par CODEF246 Publié dans #MYTHES ET RELIGION VIDEOS

La Bible est le livre le plus vendu mais peut-être pas le plus lu. On se contente souvent de réciter des formules sans vraiment s'interroger. Je vous propose de réfléchir sur cette phrase que nous prononçons souvent :

PARDONNE-NOUS NOS OFFENSES

COMME NOUS PARDONNONS A CEUX QUI NOUS ONT OFFENSES

Matthieu 6/12

Si nous sommes capables de pardonner, Dieu alors doit nous pardonner. Dieu serait-il moins bon que nous ? Sommes-nous un exemple à lui proposer ? Avons-nous le droit d'imposer à Dieu ce qu'il doit faire ? Si nous savons ce qu'il faut faire de bon, peut-on donner des leçons à Dieu ?

C'est la condition pour être pardonnés. Il faut le vouloir, le décider, le choisir alors Dieu nous viendra en aide et pourra nous pardonner.

J'avoue que je ne comprends pas bien cette demande et j'ai pensé à une erreur de traduction. Pourtant, en consultant d'autres versions, je constate que COMME a été traduit par puisque par Chouraqui et on trouve car chez Matthieu. Le terme paraît donc exact.

La seule solution était de vérifier le texte grec.

J'ai donc pris le texte grec et mon dictionnaire.

Dans Matthieu 6/12 le mot grec ïva est une conjonction finale : afin que, afin de, pour.

Dans Luc 11/4 c'est le terme kai qui est utilisé. C'est une conjonction de coordination : et

Il semble donc bien qu'il s'agisse d'une erreur de traduction.

Nous demandons au Père de nous pardonner pour que nous puissions pardonnons aux autres. Cela paraît plus vraisemblable mais alors comment tant de théologiens n'ont pas rectifié cette demande ? Cela paraît ahurissant. Sont-ils des incapables ?

Si nous gardons le terme comme ou car ou puisque nous mettons l'accent sur la responsabilité personnelle. Il est indispensable de faire d'abord cette démarche. Si nous voulons de tout notre coeur suivre ce précepte alors nous serons bénis et heureux. Il est nécessaire de le vouloir. Cela nous place en face de nos responsabilités et de nos devoirs. Il nous appartient de faire d'abord ce que nous devons. Cela va à l'encontre de tout ce qui a été dit. L'homme est pécheur.

Mais si nous optons pour l'autre terme (pour que), nous reconnaissons que nous sommes incapables par nous-mêmes de pardonner et que nous avons besoin d'un Dieu miséricordieux qui nous pardonne pour que nous puissions à notre tour nous pardonner. Nous pensons agir comme il nous plaît sachant que nous serons de toutes façons pardonnés. C'est une grâce à bon marché comme dirait Bonhoeffer.

Il s'agit donc de deux théologies bien différentes selon nos options. Pourtant la traduction est bien claire.

Je me suis donc demandé comment Calvin avait interprété cette demande dans l'Institution Chrétienne. Il dit  dans le livre III paragraphe 10 que Dieu n'exauce point les pécheurs (Jn 9/31). Il ne fait pas référence au texte grec et il faudrait lire tout le chapitre.

 

Lire la suite

REVALORISATION DES ENSEIGNANTS - DE QUI SE MOQUE-T-ON ?

3 Mai 2016 , Rédigé par CODEF246 Publié dans #SANTE ECONOMIE POLITIQUE EDUCATION

Alors qu'il est question d'augmenter le salaire des enseignants je ne peux m'empêcher de signaler ce qui se passe réellement :

Je suis retraitée de l'Education Nationale et j'ai eu la surprise d'avoir une augmentation de 2 € sur ma pension d'avril alors que celle-ci n'a pas bougé depuis des années et qu'elle a même diminué de 14 € suite à l'augmentation de la cotisation de la Mutuelle en janvier 2016;

De la même façon, ma retraite complémentaire COREM a diminué de 10,71€ depuis janvier 2015. Les contrats souscrits n'ont pas été respectés.

Dans le même temps, impôts locaux et taxes augmentent régulièrement.

Je suis outrée par ces annonces de propagande quand je pense aux rémunérations des politiques.

Je travaille comme lectrice bénévole dans une école primaire et n'ai aucune considération de la part des dirigeants aussi est-ce bien la dernière année que je m'investis. L'école est en péril et je ne sais pas comment elle pourra se redresser. Il faudrait redéfinir le rôle des enseignants et des aides maternelles qui est primordial et qui me rend très pessimiste. Je n'ai plus confiance dans l'école d'aujourd'hui malgré de gros efforts effectués par certains qui ne peuvent qu'être découragés.

Je déplore que les adultes ne cherchent que le pouvoir et non l'intérêt des enfants.

François Hollande n'a pas mis en oeuvre sa politique sur l'éducation.

Ce n'est malheureusement pas aux organismes dits "laïques" que je léguerai une partie de mes biens.

Lire la suite

REFLEXION 35

17 Avril 2016 , Rédigé par CODEF246 Publié dans #TEXTES ET POEMES

UN ESPOIR DIFFERE REND LE COEUR MALADE,

MAIS UN DESIR ACCOMPLI EST UN ARBRE DE VIE.

 

Prov 13/12

Lire la suite

POEME

14 Avril 2016 , Rédigé par CODEF246 Publié dans #TEXTES ET POEMES

POEME
Lire la suite